Neymar, ce n’est pas que pour les enfants

Impossible de passer à côté de la nouvelle.

Neymar, le joueur de football, star de la Seleçao et du Barça, va donc venir distiller ses dribbles et ses lobes légendaires au Paris Saint-Germain.

Au parc des Princes, qui n’a jamais aussi bien porté son nom, à trois quarts d’heure de métro de chez nous.

Quand mon fils connaît mieux les compositions de chaque club de L1 que les aventures de Tintin, la nouvelle n’a pas cessé de retourner la maison.

Et quand j’ai vu le prix du maillot extérieur de Paris – que Nike a eu l’intelligence d’imposer dans le même jaune que le Brésil – j’ai ragé de ne pas avoir gardé celui ramené par son père après son retour de la coupe du monde.

Capture d’écran 2017-08-06 à 12.56.05

Naturellement tout le monde a son avis sur le montant du transfert, sur le football qui deviendrait fou – ce qui n’est pas le cas quand on connaît un peu comment tourne le ballon rond (NDLR) – il n’empêche que de se dire que son fils va pouvoir profiter et voir évoluer un des trois meilleurs attaquants au monde reste une des belles surprises de ce mois d’août.

Alors oui j’assume à 100%.

Oui mon fils aura son maillot floqué.

Oui nous irons au parc (si on arrive à avoir des places) si possible pour le clasico contre Marseille.

Oui tout cela est clinquant, paillette et superficiel si vous le pensez.

Mais je suppose que les belles âmes qui nous assènent leur belle morale à ce sujet s’avèrent également aussi intransigeantes quand elles vont voir au cinéma un bon Marvel.

Tous ces blockbusters avec des acteurs au cachet en millions de dollars et dont le film est sûrement produit grâce à une banque qui pratique l’évasion fiscale aux Caraïbes.

En attendant, dans le flux du triste quotidien, et en toute lucidité, nous allons profiter de nos samedi ou dimanche soirs avec le futur numéro 10.

Capture d’écran 2017-08-06 à 13.07.09
Et peut-être le vendredi, nous irons au Red Star (à Saint-Ouen) manger nos sandwichs merguez au milieu du Kop et des fumigènes.

Capture d’écran 2017-08-06 à 13.09.26

Le football est une fête et les enfants ont le droit de rêver.

Et pour les autres, les vrais cauchemars de notre monde sont bien loin des stades.

A voir aussi :

1 commentaire

  1. 100% d’accord avec vous !! merci Paris merci Nasser de nous avoir ramené à Paname l’un des trois meilleurs joueurs du monde à l’heure actuelle !! on va se régaler cette saison et pourquoi pas une champions league….allez rêvons plus Grand dans notre belle ville lumière !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *