Le 11 janvier 2015

JesuisCharlie
JesuisCharlie

Cette semaine fut terrible.

Comment expliquer à ses enfants ce qui s’est passé?
Les raisons de ces assassinats et les possibles conséquences dans l’ensemble de la société ?
Comment trouver les mots à hauteur d’enfant pour faire comprendre la gravité du drame, des drames,  qui viennent de se produire, si près de chez nous ?
Pourtant il a bien fallu. Car à l’école, mon fils aîné, âgé de 7 ans, en a eu des échos.
Des camarades ont même vu les images. Et sa maîtresse leur a expliqué. Ce qui m’inquiétait tenait surtout au fait que je craignais que le pire se dessinait et que je n’arrivais pas me convaincre qu’une grande confusion, déjà dans l’air du temps,  répondrait au tragique. Certaines remarques de mes collègues m’avaient profondément atterrée.

Aujourd’hui, la journée de manifestations dans toute la France et en particulier sous mes fenêtres à Paris m’a redonné un peu le goût de l’espoir qui avait quitté nos cœurs ces derniers jours. Si on excepte la présence  de nombreux chefs d’Etats qui n’avaient rien à y faire, la mobilisation digne, fraternelle, républicaine de millions de mes concitoyens laissent penser qu’il existe un possible, une voie, un chemin pour sortir de ce terrifiant mois de janvier par le haut.  Comme si le peuple de France avait compris qu’on ne combat pas les fanatiques, qui selon la belle formule de Charles Péguy, Parce qu’ils n’aiment personne, ils croient qu’ils aiment Dieu,  en devenant comme eux. Que nous avions à offrir bien mieux, un plus beau visage, que de céder à l’intimidation, que notre dignité et nos valeurs étaient trop grandes pour être craintives.

J’espère de toute mon âme, pour moi, pour mes enfants et pour ce pays où j’espère qu’ils vont pouvoir grandir sans peur ni honte, que ce jour marque une renaissance et non un soubresaut.

Mais aujourd’hui, pour la première fois depuis quelques jours, je me suis sentie moins seule.

A voir aussi :

3 commentaires

  1. Bonne année Gazelle !!! Paix profonde, sérénité (retrouvée) voilà bien le minimum que je te souhaite ainsi qu’à tes proches tout au long de cette année…
    Merci pour tes articles et autres conseils de sortie ou de lecture. Je viens de temps à autre te lire et suis à chaque visite bluffée par la densité et la qualité de ton travail. J’ai ainsi pu récemment donner à mon frère vivant à Montréal mais de passage à Paris, les coordonnées du dernier brunch que tu as recommandé.
    Vous êtes bien chanceux d’avoir participé à la Grand’Messe dimanche dernier. Nous autres, frileux banlieusards encore tous chamboulés, avons fait le choix de regarder à la télé cette belle communion citoyenne, qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler mais en beaucoup mieux, celle du 21 avril 2002!!
    Reste, comme tu l’écris si bien, à ce que l’espoir, le possible… (re)jaillissent durablement et fassent mentir des prévisions, toutes plus pessimistes les unes les autres.
    Personnellement, j’ai fait le choix d’expliquer le plus simplement possible à mon garçonnet de quatre ans l’attentat du Charlie hebdo : « ce sont des personnes qu’on a tué parce qu’elles avaient fait des dessins qui n’ont pas plu à d’autres personnes ! » Surréaliste, invraisemblable et pourtant vrai…
    Comme quoi, se mettre à hauteur d’enfant avant de faire des choix radicaux, peut (surement) contribuer à rendre moins con !
    Quant à l’attaque de vendredi, j’ai renoncé à lui expliquer quoi que ce soit. Je ne suis absolument pas à l’aise avec le sujet !
    Reste à les aider, tout comme nous sommes aidés par nos garde-fou et autres repères, à poursuivre la réflexion car on ne mesure pas bien les répercussions que tout ce chaos peut avoir sur eux surtout si cela dure. A ce propos, ma libraire me recommande « Les questions des tout-petits sur les méchants” de Marie Aubinais aux éditions Bayard. Elle me l’a réservé, je le récupère demain.
    Bises et encore BRAVO pour cette belle initiative (blog)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *