Journée mondiale du diabète

Aujourd’hui ,  c’est la Journée mondiale du diabète.
La plupart d’entre vous connaît cette maladie incurable qui se traduit par la non régulation naturelle du taux de glucose dans le sang.
Il existe plusieurs types, le plus grave étant celui de type 1 qui contraint à recourir à des injections quotidiennes d’insuline (de 2 à 4), qui permettent alors d’avoir quasiment  une vie normale, y compris en longévité.
Raconter de la sorte, l’affaire reste très clinique.
Maintenant imaginez, comme cela nous est arrivé, que cela soit votre fils qui le subisse.
Imaginez le parcours depuis la révélation dans une chambre impersonnel d’un hôpital face à un interne qui ne pense qu’à vous refiler au service de diabéto.
Enfin de vous y transférer. Car pour les enfants , en région parisienne, il n’y a qu’un seul service spécialisé. Il se situe à l’hôpital du Kremlin Bicêtre.
Imaginez le parcours pédagogique, apprendre les gestes – contrôles, piqûres sous-cutanées…-, les relations avec les docteurs qui vérifient si vous arrivez ou non à maintenir votre enfant dans une bonne moyenne.
Imaginez devoir le priver de tout ce qu’il aime forcément le plus (chocolat, gâteau, bonbon, jus…), et son grand frère en partie.
Imaginez l’inquiétude devant le moindre signes d’hypo-glycémie.
Imaginez l’obsession des chiffres.
Imaginez quand il s’évanouit au bas des pistes de ski.
Imaginez ce que signifie désormais voyager ou simplement l’envoyer chez les grands-parents.
Imaginez le sentiment d’impuissance et d’injustice.
Imaginez le réveil tous les matins à vérifier avant tout sa glycémie.
Imaginez le stress -trop bas l’hypo bousille le cerveau, trop haut, les artères douillent et il perd des points de vie- et la culpabilité qui infecte l’âme.
Il ne s’agit pas de se plaindre, mais que personne ne vienne nous dire c’est facile. Merci à toutes les infirmières, les soignants, qui nous ont accompagnés depuis un an et demi.
Et bénissez la sécurité sociale qui prend encore pour le moment cette pathologie à 100%.

A voir aussi :

2 commentaires

  1. Bravo pour ce joli message
    Plein de réalité,
    De ta réalité
    De ta joie de vivre et de tout ce courage qui transpire de toi !!!
    Je te respecte et t’admire tellement!!!
    Quelle joie de t’avoir dans ma vie
    Et quel bonheur pour tes enfants d’avoir une Wondermaman et un Superpapaman ( même si je le préfère en chemise qu’en polo !!)
    Bisous et à très très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *