Capharnaüm, le film coup de poing de Nadine Labaki

Capharnaüm secoue, dérange, à en faire perdre le sommeil.
Ce n’est pourtant pas un film d’horreur.
C’est bien pire.

La réalité, sans fard ni ralenti émouvant. La misère, économique, sociale, affective exposée cruellement. Avec, ce qui est le plus terrible, l’enfance en gouffre des enfers. Tout comme il a fallu l’image tétanisante d’un enfant mort échoué sur une plage d’Europe pour prendre conscience de l’ampleur du drame des réfugiés en Méditerranée, le troisième long-métrage de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki utilise le destin de Zain, un enfant de 12 ans, pour nous obliger, de nouveau, à affronter sans bonne conscience la misère de l’autre monde, du sud, ou le sort réservé aux personnes migrantes.

La réalisatrice s’y risque peut-être parce qu’elle sait que tous les enfants nous rappellent les nôtres, que cela fait forcément plus mal, qu’il est impossible dès lors de faire comme si…

Récompensé du Prix du jury au dernier Festival de Cannes, l’histoire commence par cette déclaration de guerre à la vie “Je veux attaquer mes parents en justice pour m’avoir mis au monde.” A partir de flash-back, tout le déroulé tragique d’un enfant des rues de Beyrouth défile sous nos yeux, qui peine à y trouver la moindre lueur d’espoir.

Il faut une infinie empathie pour l’humanité pour en sortir indemne.

Le septième art sert aussi à ouvrir les yeux.

CONCOURS jusqu’au vendredi 26 octobre midi

A gagner 3X2 places pour aller voir ce film.

  1. Vous suivez mon compte instagram, facebook et twitter

  2. Vous me laissez un gentil commentaire

  3. Vous pouvez partager ce concours en mode public sur facebook et sur twitter et me laisser le lien de votre partage dans un second commentaire

 

A voir aussi :

11 commentaires

  1. Ce film me tente tellement ! C’est vrai que je redoute un peu car je vais forcément penser à mon enfant, effectivement. Mais je suis sûre que ça vaudra le coup ! Je tente donc ma chance 🙂 Je te suis sur Insta (luciledeguinzan) et Facebook (Lucile de Guinzan). Merci !

  2. Je participe au concours !! Il faut que j’aille voir ce film…la bande annonce m’a tellement touché…Ma fille ainée a bientôt 12 ans, alors forcément…Il me semble important de se confronter de temps en temps à la dureté de la vie…pour prendre conscience…pour ne pas oublier…Je participe, je participe, je participe !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *